} menu

Unité de traumatologie



Centre Hospitalier de Cambrai

Fractures de l'extrémité proximale de l'humérus (épaule)

Ce sont des fractures fréquentes souvent dues comme les fractures du col fémoral et les fractrures du poignet à l'ostéoporose. Elles sont difficiles à soigner, la rééducation est longue et le résultat final souvent décevant pour le patient comme pour le chirurgien.

fractures de l'humérus Les fractures engrenées

Sont des fractures souvent peu déplacées. Leur traitement est orthopédique: elles consolident avec une immobilisation de six semaines. Cependant l'épaule tolère très mal l'immobilisation et s'enraidit rapidement; c'est pourquoi après une radiographie à une semaine environ de l'accident une rééducation est immédiatement débutée, l'écharpe de Dujarrier étant portée entre les séances de kinésithérapie. Kinésithérapie qui devra souvent être poursuivie jusqu'à trois mois de l'accident.

Les fracture déplacées sont souvent assez graves

Il en existe de nombreuses classifications comportant de nombreuses variétés ce qui témoigne de la difficulté de la prise en charge à venir ! Les traitements chirurgicaux sont le reflet de cette difficulté avec une variété d'interventions et de matériels que l'on ne retrouve guère ailleurs dans l'organisme.

A Cambrai nous utilisons plusieurs techniques d'ostéosynthèse

Certaines fractures sont trop graves pour être réparées. En particulier quand un déplacement important de la surface articulaire rend probable une ostéonécrose secondaire. Dans ce cas nous utilisons une prothèse d'épaule conçue pour la réparation de ces fractures : l'"Aequalis Fracture". Les suites de ce type d'arthoplastie nécessitent la consolidation des muscles autour de l'épaule et le port d'un coussin d'abduction pendant six semaines, la rééducation étant débutée immédiatement.