menu

Unité de traumatologie



Centre Hospitalier de Cambrai

Fractures de l'humérus

plaque LCP humérus

Les fractures de la diaphyse humérale sont menacées d'une complication bien particulière: la paralysie du nerf radial. Ce nerf tourne autour de l'humérus à sa partie moyenne, au contact de l'os. Une fracture à cet endroit expose fréquement à une lésion nerveuse. Cette paralysie se traduit par une perte de l'extension du poignet et des doigts.

Le traitement des fractures de l'humérus peut être orthopédique : immobilisation coude au corps "Dujarrier", plâtre pendant et plâtre de Sarmiento forment notre panoplie thérapeutique, souvent associés les uns après les autres. Les fractures assez proximales, plurifragmentaires, sans grand déplacement sont de bonnes indications de ce traitement.

Les fractures transversales, les fractures assez distales ont un risque plus élevé de pseudarthrose et nous orientent vers l'ostéosynthèse, tout comme les fractures pathologiques et les fractures survenant chez des patients peu compliants.

Nous disposons de deux grands moyens d'ostéosynthèse : l'enclouage centro médullaire verrouillé en compression axiale pour les fractures transversales ; l'ostéosynthèse par plaque verrouillée longue pour les fractures obliques ou spiroïdes. L'ostéosynthése par plaque nécessite une longue voie d'abord et la dissection du nerf radial, elle permet de vérifier sa continuité en cas de paralysie mais celà n'est pas une obligation les lésions complète du nerf étant rares.

En cas de survenue d'une paralysie radiale le but du traitement est triple :

La récupération est la règle mais un délai de 6 mois à un an est habituel